Projets de développement

Projet COMEAT – D’une Introduction à la profession à un Accompagnement à l’insertion professionnelle : vers des communautés d’échange et d’analyse du travail articulées à des établissements primaires formateurs

Participants : Richard Mettraux et l’équipe d’Accompagnement à l’insertion professionnelle

Période : 2020-2025

Depuis de nombreuses années, le canton de Fribourg porte un soin particulier à encadrer et soutenir l’insertion professionnelle des enseignant·s primaires. En 1985, il est le troisième canton suisse à introduire une inspection des jeunes maîtres (Wälchli, 2005) qui deviendra en 2005, avec l’implémentation de la HEP PH FR, le service de l’Introduction à la profession positionnant alors le dispositif dans la ligne novatrice des groupes d’analyse de pratiques.

Aujourd’hui, à l’heure où la mobilité professionnelle caractérise toujours plus le métier d’enseignant·e, de nouveaux types d’acteurs voient le jour.

D’un point de vue socio-professionnel, en plus des enseignants novices qui viennent de terminer leurs études, des enseignant·e·s dont c’est le deuxième métier, qui reprennent l’enseignement après une interruption, qui ont une double activité professionnelle, qui continuent d’autres études en parallèle ou qui ont été formés dans d’autres cantons ou d’autres pays (Rey, Mettraux, Gremaud et Bolay, 2020) métissent la composition des établissements primaires. Travaillant pour une grande majorité à temps partiel et cumulant parfois plusieurs postes, ils sont particulièrement poussés à s’adapter et à collaborer avec leurs collègues et leur Direction tout autant que ceux-ci ont à s’harmoniser à ces nouveaux profils. 

D’un point de vue structurel, au niveau primaire, l’introduction des Directions d’établissement comme nouveaux acteurs dans la conduite et le développement des établissements scolaires joue également un rôle-clé dans l’insertion des enseignant·e·s débutant·e·s. Garante de la conduite du personnelle et notamment de la qualification des enseignant·e·s débutant·e·s, les Directions d’établissement deviennent un partenaire incontournable de l’insertion et de la réinsertion professionnelles.

Dans ce contexte, le soutien aux enseignant·e·s demande à être interrogé et reconfiguré dans une forme d’accompagnement professionnel plus souple et plus proche des besoins des enseignant·e·s et des différents terrains dans lesquels ils oeuvrent. Souvent abordée de manière unidirectionnelle et déficitaire (Malo, 2013), attribuant à l’enseignant·e une place « d’agent·e dans le besoin », l’insertion professionnelle et son accompagnement demandent à être repensés. Plusieurs auteurs soulignent aujourd’hui la pertinence d’investir dans des collaborations bidirectionnelles et d’investir dans la mise en œuvre d’une culture professionnelle intégrée dans les écoles (Van Nieuwenhven, 2020, Malo, 2020). 

Un mandat de la Formation continue de la HEP PH FR confié au Service de l’Introduction à la profession vise aujourd’hui à questionner le dispositif en place et orienter le soutien vers un véritable Accompagnement à l’insertion professionnelle dans une logique non-déficitaire articulé à des établissements formateurs eux-mêmes en développement, porteurs de ressources et de difficultés pédagogiques et institutionnelles. Ce projet de développement propose ainsi d’examiner le processus d’insertion professionnelle dans une perspective dynamique articulée au développement des établissements scolaires en considérant les enseignante·e·s novices sous l’angle de ressources et comme co-constructeurs de leur école.