Principes de base du dispositif

Sélection des cours et périodicité des évaluations

L’évaluation des enseignements par les étudiant-e-s est placée sous la responsabilité des formatrices et des formateurs. Il leur revient donc de choisir l’enseignement qu’ils/elles souhaitent faire évaluer. Chaque formatrice et formateur est néanmoins tenu de faire évaluer au moins un de ses enseignements tous les trois ans.

Les formateurs et formatrices peuvent faire évaluer un plus grand nombre de leurs enseignements pour autant que cela n’entraîne pas une surcharge pour les étudiant-e-s (8 EEE maximum par semestre) et que les capacités de traitement de l’unité de développement de la qualité (UdQ) le permettent.

 

Confidentialité des résultats et anonymat des étudiant-e-s

Les résultats de chaque EEE sont transmis uniquement à la formatrice ou au formateur concerné ou à l’équipe de formateurs dans le cadre d’un cours donné en commun. Hormis les formatrices et formateurs concerné-e-s, seuls les membres de l’UdQ ont accès aux données, ces derniers étant soumis au secret de fonction.

Les données relatives à l’ensemble des EEE peuvent d’autre part donner lieu à des traitements statistiques ultérieurs permettant de dégager certaines tendances générales (moyennes par item/module/année de formation, taux de participation, etc.). Dans ce cadre, les données sont rendues anonymes et peuvent être mises à disposition des doyens, des responsables de domaines ou donner lieu à des rapports généraux (par exemple résultats globaux 2012-13).

La démarche des EEE se fait par le biais de questionnaires en ligne. Ceux-ci sont configurés de telle sorte que l’anonymat des étudiant-e-s est préservé dans tous les cas.

 

Donner suite aux résultats

Retour aux étudiant-e-s

Un des objectifs des EEE étant de favoriser la communication entre les formatrices/formateurs et les étudiant-e-s, il est essentiel que ces derniers reçoivent un retour par rapport aux résultats des évaluations. Le retour aux étudiant-e-s est également important dans la mesure où il favorise leur adhésion à la démarche, une adhésion qui se traduit notamment par le taux de participation et par la pertinence des réponses.

Les formateurs et formatrices déterminent les modalités du retour aux étudiant-e-s. Dans la mesure du possible, il est recommandé de restituer une synthèse des résultats aux étudiant-e-s ayant évalués un cours donné. Si cela n’est pas applicable, le retour peut également être communiqué en début d’année aux étudiant-e-s de la volée suivante. Le feedback peut porter sur plusieurs niveaux :

  • Clarification et/ou discussion de certains points mis en évidence par les étudiant-e-s
  • Ajustements prévus en fonction de certains points mis en évidence par les étudiant-e-s
  • Explicitation des raisons pour lesquelles les propositions et/ou avis formulés par les étudiant-e-s ne peuvent être pris en compte

Retour aux doyen-ne-s

Les formatrices et formateurs mènent une réflexion qui prend en compte les éléments mis en évidence par les EEE et l’intègrent à leur rapport d’activité. L’insertion des résultats bruts des EEE au rapport d’activité est facultative.

Les résultats des EEE peuvent également servir à identifier des besoins de formations continues ciblées ou des possibilités d’amélioration ne dépendant pas directement du personnel enseignant (horaire, salle, etc.).  Sur demande des formatrices et des formateurs, les doyen-ne-s peuvent examiner les possibilités :

  • de mettre en œuvre des dispositifs susceptibles de soutenir les formatrices et formateurs
  • d’améliorer les conditions dans lesquelles ont lieu les enseignements