Projets de recherche

Axe 1: Les conceptions et les pratiques d’évaluation des enseignants

Conceptions et pratiques d’évaluation chez les étudiants de la HEP-FR et chez les enseignants
Participants: Isabelle Monnard, Marc Luisoni & Gonzague Yerly
Financement : Haute école pédagogique de Fribourg
Période: 2012-2020

Cette recherche est centrée sur le développement de la compétence à évaluer les apprentissages des élèves chez les étudiants en formation initiale et chez les enseignants en exercice. Le questionnement général s’intéresse aussi bien aux pratiques d’évaluation qu’aux conceptions sur le sujet. L’approche soutenue par Morrissette (2010) qui met en évidence que les recherches sur la question de l’évaluation disent surtout “« ce qui devrait se passer » [...], mais peu « ce qui se passe » sur le terrain de la pratique enseignante” (p. 8) est le cadre de référence qui détermine cette étude. Comprendre les mécanismes en jeu implique pourtant d’examiner la manière dont les enseignants interprètent les prescriptions qui leur sont adressées et redéfinissent les tâches qu’ils se donnent à eux-mêmes (Goigoux, 2007). Le volet qualitatif de ce projet de recherche est centré sur la constitution, par des jeunes enseignants, d’outils d’évaluation ; le volet quantitatif s’intéresse à la question des conceptions des enseignants à propos de l’évaluation des apprentissages des élèves.

Axe 2. Les processus  d’autorégulation  etd’autoévaluation

TaaT : Traces d’activités et activités sur les traces
Participants : Pierre-François Coen, Maud Sieber & Céline Bouzenada
Financement : Haute école pédagogique de Fribourg
Période: 2017-2020

Le projet TaaT se situe à la croisée de deux champs : la formation en alternance – comme outil de professionnalisation des futurs enseignants – et l’utilisation des technologies numériques pour capter des traces d’expériences professionnelles. Dans le cadre de leur formation, les étudiants de la HEP-Fribourg doivent constituer un dossier d’apprentissage (DAP) qui témoigne du développement de leurs compétences professionnelles, en particulier les compétences réflexives. Dans cette recherche, nous postulons que l’élaboration du DAP repose en grande partie sur la capacité à exploiter des tracesdedifférentes expériences de formation. Ainsi,des photos, des séquences filmées, des enregistrements audio sont autant de supports qui aident l’étudiant - stagiaire en formation à se souvenir d’un vécu, à le décrire, à l’objectiver ou encore à l’analyser de manière systématique. Le but de cette recherche est d’impliquer fortement les étudiants - mais aussi leur formateur de terrain - pour qu’ils prennent un grand nombre de traces en particulier lors de leurs stages sur le terrain. La recherche vise à analyse 1) la nature des traces captées et ce qui en déclenche la prise 2) les stratégies de sélection et d’exploitation des traces dans le cadre de l’élaboration du DAP (verbalisation de l’action). En parallèle à cela, la recherche vise également à identifier les technologies à même de rendre plus facile l’accès aux traces et la manière de les traiter. Plusieurs directions sont investiguées en particulier l’analyse automatique des productions verbales en situation d’enseignement (reconnaissance du signal sonore).

LIT - Lesen im Tandem
Participants: Caroline Villiger Hugo (responsable) et Silke Hauri (HEP FR); Annette Tettenborn, Isabelle Hugener, Katherine Krammer (PHLU); Erich Hartmann (Université de Fribourg)
Financement: Fonds National de la Recherche Scientifique (FNS); HEP FR
Période: 2014-2017

Plus d'informations 

ProfKom - Förderung der Kompetenz angehender Lehrpersonen zum Führen von Elterngesprächen: Lässt sich die Effektivität einer Kurzintervention durch Videoreflexion steigern?
Participants: Roger Gut (PHFR); Dominicq Riedo (ZELF, Universität Freiburg); Martin Gartmeier, Technische Universität München; Sabine Hoier, Universität Kassel
Financement: HEP FR, UniFR, TU München, Universität Kassel
Période: 2015-2019

Verschiedene Untersuchungen zur Belastung im Lehrerberuf haben gezeigt, dass das Führen von Elterngesprächen als anspruchsvoll und herausfordernd erlebt wird (Wild-Naef & Vouets 2000, Neuenschwander 2004, Aich & Behr 2013). Gleichzeitig wird der Förderung dieser Kompetenzen im Umgang mit Eltern an den meisten deutschsprachigen Universitäten und Hochschulen ein geringer Stellenwert eingeräumt.
Im Forschungsprojekt ProfKom werden Trainingsmaterialien zur Förderung der Gesprächsführungskompetenz von Lehrpersonen entwickelt und auf ihre Wirksamkeit untersucht. Im Zentrum steht das schulische Elterngespräch mit dem Hauptaugenmerk auf dem  Beschwerdegespräch. Das Forschungsprojekt verfolgt dabei zwei Zielsetzungen: Einerseits sollen möglichst umfangreiche Erkenntnisse gewonnen werden, wie sich relevante Gesprächsführungskompetenz am besten fördern lässt. Andererseits sollen die beforschten Lehr-/Lernkonzepte möglichst gut dokumentiert und daher übertragbar sein, so dass effektive und zwischen verschiedenen Universitäten / Hochschulen transferierbare Angebote entwickelt werden können.
Die nachfolgenden Instrumente werden im Zusammenhang mit dem Projekt Profkom eingesetzt und auf ihre Wirksamkeit untersucht:
Seminarsitzungen. In mehreren Seminarsitzungen wird die Kommunikation zwischen Eltern und Lehrpersonen im schulischen Kontext geschult. Dabei geht es darum, den Studierenden einerseits ein vertieftes Verständnis für die Unterschiedlichkeit der Rahmenbedingungen und Ausgangspunkte zu vermitteln, unter denen sich Lehrpersonen und Eltern begegnen. Andererseits werden auch verschiedene Strategien bei der Durchführung von Beschwerdegesprächen erarbeitet. Anhand von Videobeispielen werden vielversprechende Verhaltensweisen modelliert, welche die Studierenden anschließend in Rollenspielen einüben.
Videoreflexion. Die Studierenden bereiten sich jeweils auf die Seminarsitzungen vor, indem sie Videobeispiele zur Gesprächsführung analysieren und reflektieren. Die Videos zeigen dabei realistische Elterngesprächssituationen.
Simulierte Elterngespräche. Als Leistungsnachweis führen die Studierenden ein Elterngespräch mit einer Schauspielerin/einem Schauspieler. Dieses Gespräch wird auf Video aufgezeichnet. Dieses empirisch überprüfte Assessmentformat (Wiesbeck, 2015) bringt verschiedene Vorteile mit sich: Einerseits erlaubt es eine handlungsnahe Überprüfung der Gesprächsführungskompetenz in einer authentischen Situation. Zweitens ist die Situation für die Studierenden motivierend und lehrreich – vor allem wenn sie mit Feedback kombiniert wird. Drittens ermöglicht das Assessment eine zusätzliche Lerngelegenheit, wenn die Studierenden im Anschluss an die Gespräche online über ihr eigenes Video reflektieren – und sich nochmals intensiv mit ihrem eigenen Gesprächsverhalten auseinandersetzen. Ziel des Assessments im Lehrbaustein ist es also, die Gesprächsführungskompetenz im Elterngespräch der Studierenden zu messen, die die Motivation der Studierenden positiv zu beeinflussen und den Studierenden eine zusätzliche Lerngelegenheit zu eröffnen.

Axe 3: L’ingénierie pédagogique et les dispositifs d’accompagnement

ID-Reflex : Evaluation des dispositifs qui développent l’identité professionnelle et la réflexivité
Participants : Sheila Pellegrini, Caroline Léchot et Pierre François Coen
Financement : HEP FR
Période: à partir de 2014

Le développement des compétences réflexives et de l’identité constitue un enjeu majeur de la formation des enseignants. A la HEP Fribourg, il s’opère à travers plusieurs dispositifs pédagogiques (dossier d’apprentissage, mentorat, analyses de pratique, journées d’intégration, cours, …). Faisant suite à une recherche qui centrée sur les pratiques du mentorat par les professeurs, cette étude s’est donné pour buts : 1) de produire une analyse et une évaluation du mentorat et du dossier d’apprentissage à travers le regards des étudiants ; 2) de voir en quoi ces éléments de formation contribuent aux développements de l’identité professionnels et de la réflexivité des étudiants ; 3) d’établir des pistes de réflexion et de questionnement de ces dispositifs.

4. Autres domaines

COREL2: Quand l'enfant devient élève, et les parents, parents d'élèves. Regard sur l’ethnocentrisme institutionnel et ses répercussions sur les relations entre l’école en tant qu’institution et les familles
Participants : Loyse Ballif (HEP FR), Tanya Ogay (responsable, Université de Fribourg) et des chercheurs/ses des Universités de Fribourg et Genève
Financement : Fonds National de la Recherche Scientifique (FNS); HEP FR, Université de Fribourg
Période: 2014-2018

Plus d'informations

Mus-e-Port : Suivi scientifique de la mise en place d'un dispositif d'accompagnement par portfolio électronique
Participants : Pierre François Coen; Valentina Cartulano, Elsa Paukovics et Angelika Güsewell ((HEMU Lausanne)
Financement : Fonds stratégique de la HES-SO et Haute école pédagogique de Fribourg
Période: 2014-2017

Le projet Mus-e-port a pour but de suivre et d’évaluer la mise en place à l’HEMU Lausanne d’un nouveau dispositif d’accompagnement professionnel des étudiant.e.s en Master de pédagogie. Basé sur l’utilisation d’un e-portfolio, ce dispositif envisage l’outil électronique à la fois comme un moyen de collecter et commenter des traces glanées durant le parcours de formation (théorique et pratique) et comme un outil d’interaction et d’échange entre les étudiant.e.s, les maîtres de stage, les professeurs de pédagogie et les professeurs de didactique. Basée à la fois sur des données quantitatives et qualitatives, cette recherche se fixe pour objectifs 1) de documenter le processus d’intégration de l’outil e-portfolio dans le parcours de formation, 2) d’identifier les usages de l’outil par les étudiants et les professeurs et 3) d’évaluer l’impact de son utilisation sur les modalités d’encadrement des étudiants et sur le développement de leurs compétences réflexives et professionnelles, 4) d'évaluer les possibles transferts d'un tel dispositif dans d'autres institutions mobilisant d'autres types de suivi et d'accompagnement.

COLTENS - Quelle collaboration entre les travailleurs sociaux en milieu scolaire etles enseignants
Participants : Pierre-François Coen (HEP FR) et Alida Gulfi(HETS-FR)
Financement : HEP FR et Haute école de travail social de Fribourg
Période:2015-2019

La mise en application de la nouvelle loi scolaire implique la présence de différents personnels socioéducatifs dans l’école fribourgeoise (particulièrement les cycles d’orientation). Au-delà des aspects financiers et administratifs, la collaboration entre ces différents acteurs (médiateurs, travailleurs sociaux, enseignants, directeurs …) recouvre un des enjeux importants en termes de champs d’activité, de compétences ou encore d’identité professionnelle. Ces nouvelles configurations interrogent fortement aussi les institutions de formation (institutions de formation d’enseignants et de travailleurs sociaux) qui se doivent de préparer les futurs professionnels à collaborer entre eux.
Le présent projet se propose d’étudier la cohabitation et la collaboration entre des enseignants et des travailleurs sociaux en milieu scolaire dans les cycles d’orientation du canton de Fribourg.
Dans cette optique, cette recherche vise à 1) identifier les termes dans lesquels les enseignants et travailleurs sociaux définissent leur champ d’action respectif et les objets sur lesquels ils interviennent ; 2) identifier les spécificités, les frontières et les zones de tuilage entre les enseignants et les travailleurs sociaux en termes de cahiers des charges, de rôles, d’activités, de compétences, de responsabilités, de lieux d’exercice, etc. ;3) identifier la manière dont ils se définissent sur le plan identitaire les uns par rapport aux autres ; 4) investiguer les rapports et les relations entre enseignants et travailleurs sociaux ainsi que les difficultés qu’ils rencontrent et les facilitateurs qu’ils envisagent de saisir ; 5) identifier leurs besoins pour faciliter ou optimaliser leur partenariat avec les différents intervenants (outils, formation initiale, formation continue).

 

Projets achevés

MiniPad : Collecter des traces pour penser ma pratique
Participants : Pierre-François Coen, Maud Sieber
Financement : Haute école pédagogique de Fribourg
Période: 2013-2017

La récolte et l’exploitation de traces sont des éléments importants du processus d’autoévaluation et de la prise de conscience dans les apprentissages. En effet, le recours à différents supports tels que des enregistrements audios ou vidéos, des photos facilite et enrichit considérablement les capacités réflexives des apprenants. Il n’est cependant pas toujours facile de saisir ces traces. Cette activité apparemment anodine et simple est conditionnée à la fois par les compétences techniques des apprenants mais également par leurs conceptions de la formation et au rôle qu’ils attribuent aux différents instruments susceptible de les développer professionnellement. Le but de cette recherche est d’étudier comment des étudiants en formation à la HEP Fribourg utilisent une tablette numérique pour capter des traces durant leur formation et en particulier leurs stages pratiques réalisés sur le terrain. Elle vise également à voir dans quelle mesure la nature, la qualité et la quantités et l’exploitation des traces collectées contribuent au développement des compétences professionnelles en offrant notamment un plus vaste éventail d’éléments susceptibles d’aider la réalisation du dossier d’apprentissage et de développer ainsi la réflexivité des étudiants en formation. [En savoir plus]

Jiminy Box : aider les élèves à s’impliquer dans leur apprentissage Participants : Pierre-François Coen, Elisa Kuratli, Maud Sieber
Financement : Haute école pédagogique de Fribourg
Période: 2010-2017

Ce projet - initié en 2010 - vise à doter les élèves d’un outil (la Jiminy Box) leur permettant de s’autoréguler et gérer leurs stratégies d’apprentissage. La Jiminy Box se présente sous la forme d’une boîte contenant des cartes pense-bêtes que les apprenants développent eux-mêmes au fil des activités. S’inscrivant dans une logique temporelle triple (avant - pendant - après la tâche), ces petites cartes permettent aux élèves de planifier leur tâche, de réguler leurs activités et d’évaluer leurs réalisations. L’utilisation de cet outil est très souple puisqu’il s’adapte à tous les degrés scolaires et à tout type de tâches. Cette recherche, inscrite dans une logique collaborative, vise 1) à  identifier les usages de la Jiminy Box en contexte scolaire, 2) à évaluer la pertinence et l’efficacité de cet outil pour les apprentissages des élèves et 3) à proposer des pistes et des stratégies d’implémentation de l’outil utiles aux enseignants. Elle a permis, depuis l’automne 2014, d’initier une étroite collaboration avec une classe de 3H et son institutrice. [en savoir plus]

MoLec : Accompagnement de la mise en oeuvre des nouveaux moyens d’apprentissage de la lecture - écriture

Participants: Pierre-François Coen, Isabelle Monnard, Emmanuelle Giossi, Christiane Joye-Wicki, Marie-Claire Jaquier
Financement: Direction de l'instruction publique du canton de Fribourg et Haute école pédagogique de Fribourg
Période: 2008-2010

Ce projet a pour but de mettre en place un dispositif de pilotage et d’accompagnement des enseignant-e-s qui utilisent les deux nouveaux moyens d’apprentissage de la lecture-écriture (Grindelire et Que d’histoires) durant les années scolaires 2008 et 2009. Ce dispositif permettra à la fois 1) de suivre la mise en route des moyens avec les praticien-ne-s sur le terrain, 2) de fournir à la DICS et au SEnOF les arguments nécessaires au choix final du/des moyens retenus, 3) d'identifier les éventuels besoins ou écueils inhérents aux nouveaux moyens ou à leur mise en place et 4) d'évaluer l’adéquation des moyens proposés au texte de référence cantonal « L’apprentissage du lire – écrire, un défi au quotidien », au PER et à la grille horaire hebdomadaire du canton de Fribourg. (en savoir plus)

TaCo : Evaluation par tâches complexes

Participants: Pierre-François Coen, Christophe Gremion,Isabelle Monnard, Sheila Pellegrini pour la HEP-FR et Aline Galland, Nicolas Perrin et Yvianne Rouiller (HEP-VD)
Financement: Haute école pédagogique de Fribourg et Haute école pédagogique du canton de Vaud
Période: 2007 - 2012

Ce projet de recherche traite de la question de l’évaluation par tâches complexes dans la formation des enseignants. Depuis quelques années, les formations professionnelles initiales des enseignants en Suisse ont l'obligation de construire leurs curricula en terme de compétences. Cette nouvelle ingénierie remplace une structuration de la formation élaborée principalement autour de connaissances théoriques complétées par une formation pratique souvent juxtaposée. Une formation construite en termes de compétences interroge de fait les modes d'évaluation. Il ne s'agit plus d'évaluer, d’une part des connaissances théoriques et, d’autre part, des actes professionnels courants. L’ambition est de pouvoir évaluer durant la formation initiale de véritables compétences au travers de tâches complexes au sens où l’entend Roegiers (2004), c’est-à-dire au travers de tâches ouvertes mobilisant un nombre important de ressources diverses à mobiliser de manière stratégique. Ce projet présente plusieurs études qui traitent à la fois de la validité et de la pertinence des tâches complexes soumises aux étudiants des deux institutions concernées ainsi que des modalités de corrections déployées par les professeurs. (en savoir plus)