Projets interinstitutionnels

Projets du 2Cr2D
La HEP | PH FR participe aux projets de développement de la recherche et de promotion de la relève en didactique disciplinaire qui sont coordonnés, au niveau romand, par le 2Cr2D (Centre de compétences romand de didactique disciplinaire), émanation du Conseil Académique des Hautes Écoles romandes en charge de la formation des enseignant-e-s (CAHR), et qui sont soutenus financièrement par la Confédération dans le cadre du programme P-9 de swissuniversities, Développement des compétences scientifiques en didactique des disciplines. Pour une vue d’ensemble des projets coordonnés par le 2Cr2D, cf. https://www.2cr2d.ch/
Plusieurs chercheurs/ses de la HEP | PH FR sont (co-)responsables ou participent à des projets en didactique du français, de l’éthique et des cultures religieuses et en didactique des sciences humaines et sociales et sciences naturelles (cf. les descriptifs de ces projets parmi les projets des UR DECR, EADS et EVIDENS). La thèse d’Anja Küttel (UR EVIDENS) est soutenue par la HEP | PH FR et par swissuniversities dans le cadre du 2Cr2D.
Enfin, d’autres formateurs/trices et chercheurs/ses de la HEP | PH FR participent à différents projets, dans le cadre du 2Cr2D ou de coopérations avec d’autres HEP.

Construction du rapport aux savoirs dans les enseignements des arts et de la technologie : arts visuels
Responsables : John Didier (HEP Vaud) et Raphaël Brunner (HEP Valais)
Participante HEP | PH FR : Catherine Liechti
Période : 2017-2020

Le groupe art-technologie va questionner et analyser la construction du rapport aux savoirs dans les enseignements des arts visuels / activités créatrices par l’axe culture élargi ainsi que par l’idée d’une réception esthétique et culturelle des œuvres/productions envisagée comme forme didactique puis elle-même envisagée comme préalable contenu didactique d’enseignement. La contribution de Catherine Liechti portera plus spécifiquement sur l’exploitation de la frise chronologique comme outil didactique interdisciplinaire.

L’enseignement et l’apprentissage en l’éducation physique et sportive (LELEPS)
Responsables:Christelle Hayoz (PH Bern et HEP|PH FR) et Nicolas Lanthemann (HEP VD
Participants HEP | PH FR: Christelle Hayoz, Stefan Leuenberger et Thomas Stulz
Durée du projet: 2017-2020

Huit hautes écoles suisses organisées en réseau (HEP BEJUNE, HEP/PH Fribourg, PH Luzern, PH St. Gallen, IFUE Genf, PH Zürich, HEP Vaud et PHBern) ont initié le projet de développement LELEPS avec le soutien de swissuniversities. Le but de ce projet est de réactualiser les bases didactiques disciplinaires du sport scolaire en deux langues et pour tous les degrés afin de favoriser le développement continu de la discipline et la coordination de la formation des professeurs en éducation physique et sportive.
Plus précisément, l’objectif du projet LELEPS est la conception sur des bases scientifiques de compétences didactiques dans cette discipline au niveau national en vue de leur utilisation pour la recherche et la formation. Le discours didactique de l’éducation physique et du sport entre professionnels (enseignants, didacticiens, scientifiques) et la conception générale du sport scolaire en Suisse (enseignement et apprentissage) méritent en effet d’être élaborés sur des bases d’expertises théoriques et pratiques pour tous les degrés. Dans le cadre de ce projet de trois ans, des aspects clés de la didactique disciplinaire seront définis, clarifiés et harmonisés. Divers programmes d’enseignement de cette discipline dans différentes régions linguistiques (LP21, PER) et d’autres outils pédagogiques seront pris en compte. Considérant les perspectives de la didactique générale, de la didactique du sport, et des sciences du sport, des concepts de l’enseignement et de l’apprentissage seront élaborés. A terme, il s’agira de fournir un modèle permettant l’élaboration d’outils de référence pour la formation des professeurs et enseignants d’éducation physique et du sport. Parallèlement le projet intégrera des données scientifiques récentes en perspective avec l’héritage du discours de la didactique disciplinaire fondé sur la pédagogie et la didactique du sport en Suisse.

Des objectifs du Plan d’études romand (PER) aux évaluations en éducation physique et sportive dans les cantons (PEREPS)
Responsable : Nicolas Voisard (HEP BEJUNE)
Participant HEP | PH FR : Cédric Pürro
Période : 2017-2020

Comment, en Suisse romande, la question de l’évaluation en éducation physique et sportive (EPS) a-t-elle été résolue avec l’entrée en vigueur du Plan d’études romand (PER) ? Dans les faits, les cantons romands ont intégré ou adapté de manières diverses le PER, notamment en ce qui concerne l’évaluation. En parallèle, à l’échelle de la Confédération, de manière synchrone au développement du PER, un ensemble de tests a été défini dans le cadre du projet de développement de la qualité en éducation physique (http://www.qeps.ch).
Le projet de recherche se décline en deux volets. Un volet consistera à étudier les liens entre le PER et les propositions ou prescriptions cantonales, dans les cantons où celles-ci ont été mises en œuvre ou sont à l’étude. Le second volet portera sur l’adéquation entre le PER et les outils d’évaluation proposés à l’échelle nationale (QEPS).

Principes d’une didactique fondamentale de la grammaire. Analyse de la situation en Suisse romande, expérimentation de dispositifs innovants et réexamen du statut de la transposition des objets grammaticaux
Participant-e-s : Groupe de recherche GRAFE'MAIRE (Université de Genève), Véronique Marmy (HEP|PH FR)
Financement : Université de Genève, HEP FR, Fonds national suisse FNS 100019_179226, swissuniversities (Centre de Compétences Romand de Didactique Disciplinaire, 2Cr2D)
Période : 2016-2020 (soutien FNS 2018-2022)

Cette recherche vise l’analyse de la situation en Suisse romande de deux objets grammaticaux (complément du nom et valeurs des temps du passé), l’expérimentation de dispositifs innovants pour ces mêmes objets, avec comme but ultime la reformulation des principes constitutifs d’une didactique fondamentale de la grammaire, autant pour l'enseignement primaire que pour l'enseignement secondaire. Elle comporte une réflexion, soutenue par le 2Cr2D, concernant la conception et l'expérimentation de dispositifs grammaticaux contrastés l’un préconisant une claire intégration des problématiques grammaticales au sein d’activités portant sur la maitrise textuelle, l’autre prônant l’interaction entre un travail grammatical autonome et la réexploitation des acquis de ce travail dans les activités de maitrise textuelle. Sur le plan des élèves, le but de cette recherche est d'identifier les compétences et difficultés observables dans les dispositifs mis en oeuvre mais aussi d'identifier quel est le dispositif qui s’avère le plus efficace, en termes d’atteinte, par les élèves, des objectifs assignés aux séquences, et ce aussi en fonction de l'objet enseigné.

Autres projets

Recherche exploratoire : La formation des formateurs de terrain comme espace de co-construction d’objets grammaticaux
Participante: Véronique Marmy
Financement: HEP FR
Période: 2017-2020

La HEP-FR propose aux nouveaux formateurs de terrain différents modules de formation dont certains en lien avec les contenus des cours en didactique. Dans le cadre d’une formation en didactique du français impliquant différents acteurs de la formation (professeure HEP, formatrices praticiennes et collaboratrices pédagogiques) et futurs formateurs de terrain, Véronique Marmy envisage une recherche exploratoire sur la construction d’une communauté de pratique et la co-construction d’un espace de savoirs communs et négociés. Cette recherche s’intéresse à la pratique d’enseignement et à ses trois phases interdépendantes (préactive, interactive et postactive) et aux savoirs co-construits dans ce contexte, en analysant les verbalisations des enseignants et des formateurs à propos de séquences co-préparées, mises en œuvre et analysées à postériori autour d’un objet grammatical, les classes de mots. Prenant appui sur les résultats d’une thèse de doctorat (Marmy Cusin, 2012) et d’exploitations postérieures des données (Marmy Cusin, 2016 & 2017), l’analyse du contenu de ces verbalisations se fera en fonction d’une grille établie à partir des travaux de Lenoir et Vanhulle (2006) et Goigoux (2007), notamment en distinguant les rapports à l’enseignant lui-même (motivation, rapports aux objets et à la séquence proposée...), à l’élève (dimensions psychopégagogiques) et au contexte (dimensions curriculaires, rapports aux autres acteurs de l’école) des dimensions opératoires, soit leurs observations (notamment des élèves) et décisions prises (planification, régulation) et leurs projections dans des actions futures. Le but de cette recherche est d’observer comment un espace particulier de formation continue permet la co-construction d’un espace de savoirs sur des objets grammaticaux et leur enseignement-apprentissage, ici les classes grammaticales.

L'enseignement / apprentissage de la langue en milieu scolaire
Participant-e-s: Morgane Secq et Patrick Gourdet (ESPE, Université de Cergy-Pontoise); Véronique Marmy et d'autres chercheur-e-s
Financement: HEP|PH FR et institutions partenaires
Période: 2019-2021

Le projet de recherche internationale « L’enseignement/apprentissage de la langue en milieu scolaire », en partenariat avec l’ESPE de l’Université de Cergy-Pointoise, se donne comme objectif de comprendre les pratiques effectives d’enseignement de la langue française/du français dans des classes de 5H et d’analyser ces pratiques ordinaires en terme d’effets sur l’acquisition par les élèves non seulement des notions, mais aussi des compétences, des procédures à mettre en œuvre lors d’activités métalinguistiques.

Création d'un outil d'évaluation des compétences
Participant-e-s: Francine Pellaud, Noémie Gey, ainsi que des chercheur-e-s de la HEP BEJUNE et de l'Université de Genève
Financement: Fondation éducation21, HEP|PH FR
Période: 2021-2024

Le projet impliquant trois instituts de formation, à savoir la HEP Fribourg, la HEP-BEJUNE et l’Université de Genève, il comporte deux volets. Le premier consiste à doter les ressources existantes (ressources « clé-en-main » basées sur la pédagogie de projet) d’un outil d’évaluation des compétences en Education au développement durable (EDD) chez l’élève. Le deuxième est une standardisation de l’outil pour pouvoir l’utiliser dans d’autres contextes. La finalité étant la création d’un outil d’évaluation des compétences EDD qui se veut concret et transposable afin d’inciter les enseignants à aller au-delà d’une simple évaluation de connaissances en toute autonomie.
Actuellement les ressources créées comportent déjà des auto-évaluations destinées aux élèves et, pour les enseignants, des grilles d’évaluation formative des compétences, qu’elles soient disciplinaires, inter/transdisciplinaires ou émotionnelles. La première étape est de proposer un outil pour que l’enseignant puisse vérifier les compétences EDD de l’élève non seulement pendant le projet mais aussi à la fin du projet. Pour élaborer cela il faudra prendre en compte les compétences présentes dans le PER, les MER en tant qu’outils au service de la mise en place du projet concret, l’identification des compétences et l’échelle d’évaluation à leur appliquer. Des grilles d’évaluation seront élaborées sur cette base. L’outil proposé sera ensuite testé par des enseignants et retravaillé.
La deuxième étape est une phase de recherche permettant l’adaptation de l’outil pour le rendre compatible dans d’autres contextes en tant qu’outil « générique » et concert d’évaluation des compétences EDD des élèves. Cet outil sera ensuite diffusé dans les canaux des HEP et d’éducation21.

Projets achevés

Analyse de l’ensemble des pratiques de formation sur l’enseignement de la production écrite dans les institutions de formation à l’enseignement primaire et secondaire suisses romandes pendant une année académique (année 2009)
Participant-e-s : Groupe de recherche FORENDIF (Université de Genève), Véronique Marmy (HEP|PH FR)
Financement : Fonds national suisse (FNS), HEP|PH FR et institutions partenaires
Période : 2010-2017

Recherche soutenue par le Fonds national suisse (FNS) et dirigée par Joaquim Dolz (groupe de recherche FORENDIF, Université de Genève), ayant pour objectif de cerner, décrire et mieux comprendre les objets de la formation et leur mise en activité par les formateurs (dispositifs et formes sociales de travail, outils du formateur, ...). L’analyse de l’activité du formateur s’accompagne d’une théorisation des gestes spécifiques du formateur, les formes d’alternances et la circulation des savoirs entre institut de formation et terrain scolaire.

Projet Engage
Coordinateur : Tony Sherborne (Centre for Science Education, Sheffield Hallam University, Royaume-Uni)
Participant-e-s HEP | PH FR : Francine Pellaud (responsable pour la Suisse) et Ignacio Monge
Financement : 7ème programme-cadre de la Commission européenne
Période : 2014-2017

Le projet ENGAGE s’inscrit dans le volet « Science en société » du programme de promotion de la recherche et de l’innovation responsable (RIR) de l’Union européenne. ENGAGE cherche à aider les nouvelles générations à s’impliquer dans les enjeux des sciences en changeant la manière dont celles-ci sont enseignées. Généralement, les élèves acquièrent une image de la science comme un ensemble de contenus. Une approche à travers le prisme de la recherche et l’innovation responsable (RIR) aborde, elle, les zones incertaines de la connaissance, où les valeurs et les arguments ont autant d’importance que les faits.
ENGAGE est un projet d’éducation aux sciences basée sur la démarche d’investigation, qui donne à chaque apprenant-e l’opportunité de s’exprimer et le/la responsabilise pour qu’il/elle puisse prendre des décisions informées. En axant la réflexion sur la place et la responsabilité des sciences dans l’évolution de notre société au cœur de l’enseignement de cette discipline, ce projet cherche à montrer l’importance de l’éthique dans les décisions politiques, et leurs incidences sur les développements économiques, sociaux et environnementaux. L’essentiel de ce projet repose sur le développement d’outils informatiques, réalisés autour de sujets d’actualité : l’augmentation du niveau des océans, les gaz de schiste, la crise du cacao, la cigarette électronique, les espèces invasives, etc.