Projets interinstitutionnels

Projets du 2Cr2D
La HEP | PH FR participe aux projets de développement de la recherche et de promotion de la relève en didactique disciplinaire qui sont coordonnés, au niveau romand, par le 2Cr2D (Centre de compétences romand de didactique disciplinaire), émanation du Conseil Académique des Hautes Écoles romandes en charge de la formation des enseignant-e-s (CAHR), et qui sont soutenus financièrement par la Confédération dans le cadre du programme P-9 de swissuniversities. Pour une vue d’ensemble des projets coordonnés par le 2Cr2D, cf. https://www.2cr2d.ch/
Plusieurs chercheurs/ses de la HEP | PH FR sont (co-)responsables ou participent à des projets en didactique du français, de l’éthique et des cultures religieuses et en didactique des sciences humaines et sociales et sciences naturelles (cf. les descriptifs de ces projets parmi les projets des UR DECR, DidaLang, EADS et EVIDENS). Les thèses d’Anja Küttel et Céline Bouzenada Sottas (UR EVIDENS) sont soutenues par la HEP | PH FR et par swissuniversities dans le cadre du 2Cr2D.
Enfin, d’autres formateurs/trices et chercheurs/ses de la HEP | PH FR participent à différents projets, dans le cadre du 2Cr2D ou de coopérations avec d’autres HEP.

Construction du rapport aux savoirs dans les enseignements des arts et de la technologie : arts visuels
Responsables : John Didier (HEP Vaud) et Raphaël Brunner (HEP Valais)
Participante HEP | PH FR : Catherine Liechti
Période : 2017-2020

Le groupe art-technologie va questionner et analyser la construction du rapport aux savoirs dans les enseignements des arts visuels / activités créatrices par l’axe culture élargi ainsi que par l’idée d’une réception esthétique et culturelle des œuvres/productions envisagée comme forme didactique puis elle-même envisagée comme préalable contenu didactique d’enseignement. La contribution de Catherine Liechti portera plus spécifiquement sur l’exploitation de la frise chronologique comme outil didactique interdisciplinaire.

L’enseignement et l’apprentissage en l’éducation physique et sportive (LELEPS)
Responsables:Gallus Grossrieder, PH Bern et Gianpaolo Patelli, HEP Vaud
Coordination: Christelle Hayoz, PH Bern
Participants HEP | PH FR: Stefan Leuenberger et Thomas Stulz
Durée du projet: 2017-2020

Huit hautes écoles suisses organisées en réseau (HEP BEJUNE, HEP/PH Fribourg, PH Luzern, PH St. Gallen, IFUE Genf, PH Zürich, HEP Vaud et PHBern) ont initié le projet de développement LELEPS avec le soutien de swissuniversities. Le but de ce projet est de réactualiser les bases didactiques disciplinaires du sport scolaire en deux langues et pour tous les degrés afin de favoriser le développement continu de la discipline et la coordination de la formation des professeurs en éducation physique et sportive.
Plus précisément, l’objectif du projet LELEPS est la conception sur des bases scientifiques de compétences didactiques dans cette discipline au niveau national en vue de leur utilisation pour la recherche et la formation. Le discours didactique de l’éducation physique et du sport entre professionnels (enseignants, didacticiens, scientifiques) et la conception générale du sport scolaire en Suisse (enseignement et apprentissage) méritent en effet d’être élaborés sur des bases d’expertises théoriques et pratiques pour tous les degrés. Dans le cadre de ce projet de trois ans, des aspects clés de la didactique disciplinaire seront définis, clarifiés et harmonisés. Divers programmes d’enseignement de cette discipline dans différentes régions linguistiques (LP21, PER) et d’autres outils pédagogiques seront pris en compte. Considérant les perspectives de la didactique générale, de la didactique du sport, et des sciences du sport, des concepts de l’enseignement et de l’apprentissage seront élaborés. A terme, il s’agira de fournir un modèle permettant l’élaboration d’outils de référence pour la formation des professeurs et enseignants d’éducation physique et du sport. Parallèlement le projet intégrera des données scientifiques récentes en perspective avec l’héritage du discours de la didactique disciplinaire fondé sur la pédagogie et la didactique du sport en Suisse.

Des objectifs du Plan d’études romand (PER) aux évaluations en éducation physique et sportive dans les cantons (PEREPS)
Responsable : Nicolas Voisard, HEP BEJUNE
Participant HEP | PH FR : Cédric Pürro
Période : 2017-2019

Comment, en Suisse romande, la question de l’évaluation en éducation physique et sportive (EPS) a-t-elle été résolue avec l’entrée en vigueur du Plan d’études romand (PER) ? Dans les faits, les cantons romands ont intégré ou adapté de manières diverses le PER, notamment en ce qui concerne l’évaluation. En parallèle, à l’échelle de la Confédération, de manière synchrone au développement du PER, un ensemble de tests a été défini dans le cadre du projet de développement de la qualité en éducation physique (http://www.qeps.ch).
Le projet de recherche se décline en deux volets. Un volet consistera à étudier les liens entre le PER et les propositions ou prescriptions cantonales, dans les cantons où celles-ci ont été mises en œuvre ou sont à l’étude. Le second volet portera sur l’adéquation entre le PER et les outils d’évaluation proposés à l’échelle nationale (QEPS).

 

Projet Engage
Coordinateur : Tony Sherborne (Centre for Science Education, Sheffield Hallam University, Royaume-Uni)
Participant-e-s HEP | PH FR : Francine Pellaud (responsable pour la Suisse) et Ignacio Monge
Financement : 7ème programme-cadre de la Commission européenne
Période : 2014-2017

Le projet ENGAGE s’inscrit dans le volet « Science en société » du programme de promotion de la recherche et de l’innovation responsable (RIR) de l’Union européenne. ENGAGE cherche à aider les nouvelles générations à s’impliquer dans les enjeux des sciences en changeant la manière dont celles-ci sont enseignées. Généralement, les élèves acquièrent une image de la science comme un ensemble de contenus. Une approche à travers le prisme de la recherche et l’innovation responsable (RIR) aborde, elle, les zones incertaines de la connaissance, où les valeurs et les arguments ont autant d’importance que les faits.
ENGAGE est un projet d’éducation aux sciences basée sur la démarche d’investigation, qui donne à chaque apprenant-e l’opportunité de s’exprimer et le/la responsabilise pour qu’il/elle puisse prendre des décisions informées. En axant la réflexion sur la place et la responsabilité des sciences dans l’évolution de notre société au cœur de l’enseignement de cette discipline, ce projet cherche à montrer l’importance de l’éthique dans les décisions politiques, et leurs incidences sur les développements économiques, sociaux et environnementaux. L’essentiel de ce projet repose sur le développement d’outils informatiques, réalisés autour de sujets d’actualité : l’augmentation du niveau des océans, les gaz de schiste, la crise du cacao, la cigarette électronique, les espèces invasives, etc.