Thèses de doctorat en cours

Mariana Steiner : Tension, défis et transformations sociales au sein des cours de langue de culture d’origine portugaise en Suisse
Directeur de thèse: Prof. Alexandre Duchêne
Université de Fribourg
Période: 2009-2017

Septante pour cent des enfants issus de la migration portugaise suivent des cours de langue et culture d’origine portugaise en Suisse (Bolzman et al, 2010). Un nombre conséquent lorsque l’on sait que ces cours ont lieux en marge de l’horaire scolaire régulier (le samedi ou le mercredi après-midi). Pilier identitaire pour les uns, appui nécessaire à l’apprentissage d’une deuxième langue disent les autres, droit linguistique fondamental concluent les derniers: nombreux sont les arguments qui prônent pour le maintien de cet enseignement débuté depuis les années 70 en Suisse. Vivement soutenus par le Portugal à leur origine, ces cours sont depuis une dizaine d’années, la cible de nombreuses coupures budgétaires et souffrent d’un soutien politique en constante diminution. Ancrée dans le domaine de la sociolinguistique critique (Heller, 2002), la thèse de doctorat de Mariana Steiner s’appuie sur une approche ethnographique couplée à une analyse historiographique (Hornberger & Johnson 2007). Ce travail cherche à comprendre l’impact du capitalisme tardif sur les écoles de langues et culture d’origine portugaise en Suisse. En articulant discours, idéologies et actions sociales dans une compréhension tenant compte de l’historicité de ces différents discours, l’objectif est de comprendre l’histoire de ces écoles portugaises, leur articulation avec les institutions scolaires suisses ainsi que la manière dont les nouveaux discours sur la langue se répercutent sur le terrain des cours de portugais en Suisse. Quelles sont les conséquences de ces transformations idéologiques sur les cours de langue portugaise ? Comment ses conséquences se matérialisent-elles ? Avec quelles conséquences pour qui? In fine, cette analyse contribue à élargir le champ de compréhension des minorités linguistiques et de l’enseignement des langues d’origine en tenant compte à la fois des conditions politico-économiques inhérentes à ces structures d’enseignement et à la fois des possibilités locales d’actions et de transformations portées par les acteurs de l’enseignement suisses et portugais.

Delphine Etienne-Tomasini
Directrice de thèse: Prof. Thérèse Jeanneret
Université de Lausanne
Période: 2009-2017

La thèse de doctorat de Delphine Etienne-Tomasini s’inscrit, comme pour les autres travaux de recherche de l’UR IDIS, dans une approche méthodologique qualitative. Cette recherche doctorale, par une approche sociologique, veut comprendre et mettre en lumière les représentations des futur-e-s enseignant-e-s quant à l’enseignement-apprentissages des langues. Elle porte plus précisément sur la construction identitaire des futur-e-s enseignant-e-s de l’école primaire et entend comprendre quel(s) rôle(s) jouent la diversité et l’appropriation langagière dans ce processus.