Projets de développement

Projet 1 : Développement d’une mallette pédagogique en technologie
Responsables : Delphine Schumacher (HEP|PH FR), Grégory Chatton (HEP|PH FR)
Participants : Bertrand Gremaud (HEP|PH FR), Stéphane Jenny (HEP|PH FR), Patrick Roy (HEP|PH FR)
Financement : HEP|PH FR
Période : 2020-2021

À travers le monde, les finalités visées par l’enseignement de la technologie sont très diversifiées : contextualiser des savoirs en sciences et en mathématiques, développer les compétences d’analyse, de conception et de résolution de problèmes des élèves, acculturer les élèves au monde de l’ingénierie, développer la pensée créative des élèves, etc. Dans le plan d’études romand (PER), il est question de sensibiliser les élèves au monde des techniques à travers la thématique Forces et énergie mécanique. On constate néanmoins que peu d’outils didactiques et pédagogiques sont fournis aux enseignant·e·s. C’est dans cette problématique que l’UR EADS en collaboration avec le Centre de documentation francophone de la HEP|PH FR se donne comme mission de concevoir une mallette pédagogique qui permettra à des enseignant·e·s et des élèves de s’engager dans des démarches technologiques constructivistes dans une perspective interdisciplinaire (Fourez, Maingain & Dufour, 2002) tout en s’appropriant une large gamme de savoirs technologiques et transversaux. La focale est mise sur l’expérimentation de machines simples à travers le corps et l’espace.

Projet 2 : Développement et mise en place d’environnements favorables à l’apprentissage au cycle 1 pour développer et évaluer des compétences de résolution de problèmes mathématiques
Responsables : Benedikt Finger (HEP|PH FR), Yves Schubnel (HEP|PH FR)
Personnes impliquées : enseignant·e·s de terrain du cycle 1, personne externe pour la prise de vues et le montage
Financement : HEP|PH FR
Période : 2020-2022

Dans le cadre de la formation continue des enseignant·e·s, le module "Mathématiques et Arts" a pour objectif de créer des environnements qui favorisent le développement de compétences en matière de résolution de problèmes mathématiques chez les élèves.  Ces environnements sont créés avec des enseignant·e·s du cycle 1 et sont mis en place dans des classes alémaniques du canton de Fribourg. Dans cette formation, une attention particulière sera portée sur les compétences liées à la résolution de problèmes chez les élèves (prédire, raisonner, argumenter, prouver…) et aussi sur les compétences professionnelles des enseignant·e·s (différenciation, utilisation du matériel à disposition, gestion des interventions dans la classe…).  Les expérimentations seront filmées et auront vocation à être utilisées en formations initiale et continue des enseignant·e·s. À partir des vidéos, nous analyserons en particulier l’interaction des enseignant·e·s avec la classe et les démarches suivies par les élèves. Quelques sujets de réflexion pourront être envisagés dans le cadre de ce projet : quels sont les éléments présents dans les environnements d’apprentissage adaptés (interventions des enseignants, aides visuelles, matériel, tâches d’apprentissage bien choisies) qui favorisent le développement des compétences de résolution de problèmes chez les apprenant·e·s du cycle 1 ? Ce projet pourra être poursuivi et mis en œuvre dans des classes francophones ou bilingues.

Projet 3 : Créer, développer et tester des dispositifs pour l’apprentissage des mathématiques chez les élèves de l’école obligatoire à travers la résolution de problèmes dans le cadre d’un espace dédié : le MATHelier
Responsables : Charlotte Bertin (HEP|PH FR), Benedikt Finger (HEP|PH FR)
Participant·e·s : Chrystel Schwab-Freiburghaus (HEP|PH FR), Yves Schubnel (HEP|PH FR)
Financement : HEP|PH FR
Période : 2019-non limité dans le temps
Site : https://blog.hepfr.ch/mathelier/

La résolution de problèmes est au cœur du Plan d’études Romand (PER) et des nouveaux moyens d’enseignement des mathématiques (ESPER). Les visées prioritaires du PER sont de "se représenter, problématiser et modéliser des situations et résoudre des problèmes en construisant et en mobilisant des notions, des concepts, des démarches et des raisonnements propres". Le MATHelier a été créé afin de proposer des situations pour développer chez les élèves le goût pour la résolution de problèmes et expérimenter en mathématiques. Plusieurs stations y sont déjà installées, présentant chacune un problème à résoudre (arbre de calcul, construction de cubes, …).  Le MATHelier est aussi un lieu bilingue où les activités sont proposées en français et en allemand. Une étude a d’ailleurs été réalisée sur le jeu "Räuber und Goldschatz" ("Les voleurs et le trésor") issu du manuel scolaire "Zahlenbuch" (Wittmann et al., 2007) destiné aux élèves de 3H, où deux élèves, francophone et germanophone, appréhendent notamment les noms des nombres dans les deux langues (Finger & Schubnel, 2019). Cette activité s’intègre dans une réflexion plus générale concernant les apports d’un apprentissage des mathématiques en deux langues. Par ailleurs, cet espace permet aux étudiant·e·s de s’investir dans l’animation d’ateliers avec des classes des écoles primaires du canton de Fribourg ou dans d’autres manifestations. Il est aussi un lieu à partir duquel peuvent être développés des projets de recherche, dont des travaux de bachelor sur le développement des compétences liées à la résolution de problèmes en mathématiques ou une étude de l’effet du matériel sur l’apprentissage des élèves.

Projets achevés

Développement d’une mallette pédagogique en technologie
Responsables: Bertrand Gremaud, Christian Kolly (Centre de documentation, HEP FR)
Participants: Patrick Roy, Stéphane Jenny, Romain Boissonnade, Bernard Chabloz et Alaric Kohler (HEP Bejune)
Financement: HEP FR et institutions partenaires

Période: 2017-2019
Si la technologie fait partie des principaux contenus à faire apprendre aux élèves du primaire dans les différents systèmes à travers le monde, les finalités visées par cet enseignement sont très diversifiées : contextualiser des savoirs en sciences et en mathématiques, développer les compétences d’analyse, de conception et de résolution de problèmes des élèves, acculturer les élèves au monde de l’ingénierie, développer la pensée créative des élèves, etc. En Suisse romande, c’est par la thématique Forces et énergie mécanique du Plan d’études romand (PER) que les élèves sont conviés à construire un rapport étroit avec le monde des techniques, et ce, à travers diverses tâches, parmi lesquelles : concevoir et expérimenter la force de l’air et de l’eau, observer, schématiser et décrire le fonctionnement d’objets techniques de la vie quotidienne, construire des systèmes qui comportent des mécanismes de transmissions du mouvement ; etc.  Malgré cette prescription officielle, peu de références sont fournies aux enseignants dans le PER sur les processus à mettre en œuvre pour l’enseignement de cette discipline et la démarche technologique est confondue avec « les démarches caractéristiques des sciences expérimentales » (CIIP, 2010). Par ailleurs, une enquête informelle menée auprès de plusieurs enseignants primaires du canton de Fribourg montre que l’enseignement de la technologie est pratiquement absent. Cela s’expliquerait notamment en raison du manque de formation des enseignants sur cette thématique ou sur la faible place accordée à celle-ci dans les moyens d’enseignement officiels. C’est dans cette problématique que l’équipe du Centre de documentation de la Hep Fribourg se donne comme mission de développer une mallette pédagogique qui permettra à des enseignants et des élèves de s’engager dans des démarches technologiques constructivistes tout en s’appropriant une large gamme de savoirs technologiques et transversaux. Ce projet de développement est en lien avec le projet de recherche « Communautés de pratiques autour de démarches technologiques dans le cadre d’une ingénierie coopérative intégrant un dispositif d’enseignement mi-fini ».

Projet 2 : Co-construction d’un outil pédagogique sur la fête de Carnaval : Quels défis pour intégrer la démarche d’investigation interdisciplinaire dans un tel outil pédagogique?
Responsables : Bertrand Gremaud, Jean-Marie Hirt (Centre de documentation, HEP Fribourg)
Participant-e-s: Patrick Roy, Stéphane Jenny, membres du Centre de documentation pédagogique de la HEP FR, plusieurs collaborateurs pédagogiques de la DICS
Financement : HEP FR
Période :2017-2019

Dans le cadre de l’élaboration d’une série d’outils pédagogiques sur les fêtes traditionnelles fribourgeoises coordonnées par le Centre de documentation pédagogique fribourgeois de la HEP Fribourg, nous avons proposé à une dizaine de collaborateurs (enseignants, collaborateurs pédagogiques, chercheurs) de coconstruire une nouvelle ressource pédagogique sous la forme de séquences d’enseignement interdisciplinaire sur la fête du Carnaval. En s’appuyant sur une démarche d’investigation interdisciplinaire et sur un outil d’analyse a priori de la problématisation, la matrice interdisciplinaire (Roy & Gremaud, 2017 ; Gremaud et Roy, 2017), les participants sont appelés à problématiser une question socialement vive (Legardez & Simonneaux, 2006, 2011 ; Simonneaux & Simonneaux, 2007, 2009, 2011)avec un ancrage fort dans plusieurs disciplines scolaires du PER, parmi lesquelles les sciences humaines et sociales (géographie, histoire et citoyenneté), les arts (activités créatrices et manuelles, arts visuels, musique) et la langue 1 (français). Sur le plan du développement,ce projet vise à élaborer une ressource pédagogique interdisciplinaire sur le thème de Carnaval pour l’ensemble de la scolarité obligatoire (1 à 11H). Sur le plan de la recherche,ce projet vise à : 1) évaluer le potentiel de la matrice interdisciplinaire pour la planification d’une problématique sociale complexe et l’élaboration des séquences d’enseignement interdisciplinaire ; 2) identifier les défis méthodologiques soulevés par les collaborateurs lors de la conception de la matrice interdisciplinaire ; 3) analyser les pratiques d’enseignement (disciplinaires ou interdisciplinaires) d’enseignants du primaire et du secondaire dans la mise en œuvre de cet outil pédagogique.